Des chercheur(e)s de l’Université d'Ottawa contribuent au rapport international dirigé par le Harvard Berkman-Klein Center sur l’éthique et l’éducation numériques à l’ère de la COVID-19

Publié le lundi 8 mars 2021

Des chercheur(e)s du Centre de recherche en droit, technologie et société de l'Université d'Ottawa ont contribué à Digital Ethics in Times of Crisis: COVID-19 and Access to Education and Learning Spaces, un rapport international dirigé par le Berkman-Klein Center for Internet and Society à Harvard University en collaboration avec le Global Network of Internet and Society Centers.

Les efforts de numérisation se multiplient rapidement dans tous les secteurs, ce qui entraîne de nouveaux défis éthiques à grande échelle qui découlent du développement et du déploiement technologiques et qui ont des implications importantes en matière de droits et de justice. Face à ces défis, le Alexander von Humboldt Institute for Internet and Society (HIIG), le Berkman Klein Center for Internet & Society à Harvard University et le Digital Asia Hub, en collaboration avec le Global Network of Internet & Society Centers (NoC), ont lancé The Ethics of Digitalisation: From Principles to Practice, un projet pour faire progresser le dialogue et l'action à l'intersection de la science, de la politique, de l'économie numérique et de la société civile. Ce projet pluriannuel fera appel à des réseaux interdisciplinaires d'universitaires et d'étudiants, ainsi qu'à des groupes de la société civile, des décideurs politiques et d'autres parties prenantes afin de faire progresser les résultats de recherche présentant un intérêt social dans des contextes liés aux applications et à la pratique, tels que la modération de contenu, l'apprentissage assisté par la technologie ou le bien-être.

Sous la direction du professeur Florian Martin-Bariteau, des étudiant(e)s et des chercheur(e)s de l'Université d'Ottawa ont eu l'occasion de participer et de contribuer à un effort de recherche explorant des questions normatives spécifiques autour des perturbations, des défis et des opportunités que la pandémie COVID-19 représente dans le domaine de l'éducation. Le programme virtuel hébergé par le Berkman Klein Center for Internet & Society a réuni pendant trois mois près de 40 participant(e)s étudiant(e)s de 21 pays répartis sur les cinq continents pour explorer la transformation numérique de l'éducation en temps de crise. Laura Garcia Vargas, candidate au doctorat en droit au Centre, était l'une de ces étudiantes sélectionnées parmi les candidat(e)s du monde entier pour participer à l'ensemble du sprint de recherche.

 

Pendant une période de trois mois, les participant(e)s se sont réunis pour discuter et explorer les défis éthiques, sociétaux et politiques que COVID-19 a créés et a ainsi perturbé l'accès des apprenants à l'éducation et aux espaces d'apprentissage. En examinant divers espaces d'apprentissage, des écoles et campus aux clubs et musées, les activités de recherche ont mis l'accent sur les jeunes, ce qui a permis de comprendre le point de vue des étudiant(e)s qui ont participé au sprint de recherche en ce qui concerne les expériences de leurs communautés et de celles des autres. Les étudiant(e)s ont mené des recherches et ont participé à des débats, notamment dans le cadre d'une série de sessions d'ancrage avec des experts du monde entier qui ont apporté leur expertise, leurs connaissances et leurs perspectives essentielles pour analyser le sujet de chaque session d'ancrage en profondeur et en collaboration avec les étudiant(e)s et les autres chercheur(e)s présents dans la salle.

Les résultats de leurs conclusions ont récemment été publiés dans Digital Ethics in Times of Crisis: COVID-19 and Access to Education and Learning Spaces. Ce rapport collaboratif fournit une carte des questions et des problèmes critiques afin d'informer les décideurs politiques du monde entier des défis qui doivent être relevés par la technologie numérique tout en s'efforçant d'éviter les conséquences potentielles de l'utilisation de cette technologie pendant COVID-19. Parmi les thèmes transversaux que le rapport explore, citons les inégalités en matière d'accès et de compétences d'utilisation des technologies numériques, les problèmes de confidentialité, de surveillance et de sécurité liés à l'éducation et à l'apprentissage, ainsi que l'importance de cultiver le développement et le bien-être social et émotionnel des apprenants.

Ce document est le résultat d'un processus itératif de co-création entre les étudiant(e)s participant(e)s, le personnel(le) du programme et les expert(e)s en la matière, avec quelques idées clés fournies par notre communauté. En effet, la professeure Jane Bailey, chercheure régulière du CDTS, a été invitée à partager ses idées en tant que panéliste pour la deuxième session de travail « Overview of Key Ethical Issues » afin de discuter des questions éthiques clés avec l'état actuel de l'éducation et sa dépendance aux outils numériques.

L’Initiative IA + Société et la Chaire de recherche de l'Université en technologie et société ont animé une séance de travail sur l'éthique numérique et l'inclusion, dont les conclusions figurent dans le quatrième volet du rapport. Coordonnée par Muriam Fancy, coordonnatrice de la recherche à l'Initiative IA + Société, la session de travail a mis en vedette des penseurs et des enseignants autochtones afin d'encourager une conversation sur la création d'espaces d'apprentissage numérique sûrs et inclusifs pour les apprenants autochtones. Florian Martin-Bariteau, titulaire de la Chaire de recherche de l'Université en technologie et société, a joué le rôle de facilitateur pour cette conversation à laquelle a notamment participé Danielle Lussier-Meek, candidate au doctorat en droit et professeure à temps partiel à la Faculté de droit. Cette dernière a fourni des indications précieuses sur la pédagogie autochtone et la nécessité de décoloniser les programmes d'études et les espaces d'apprentissage.

Il convient également de noter que la professeure Nagla Rizk, chercheure associée au CDTS, a pris part à l’effort de recherche en tant que panéliste lors de la deuxième session de travail « Overview of Key Ethical Issues ».

 

Télécharger le rapport

(en anglais seulement)


Un enregistrement vidéo de la présentation du rapport est disponible ici, et une liste de ressources évolutives est disponible ici. (Ces ressources externes ne sont disponibles qu’en anglais.)

Haut de page