Esther Ekong reçoit une bourse de la Philanthropic Educational Organization

Publié le mercredi 20 mai 2020

Le Centre de recherche en droit, technologie et société est ravi d’annoncer que la doctorante Esther Ekong a reçu une Bourse internationale pour la paix de la Philanthropic Educational Organization.

Esther Ekong poursuit actuellement ses recherches doctorales au Centre de recherche en droit, technologie et société, sous la direction des professeurs Chidi Oguamanam et Jeremy de Beer. Elle est membre du réseau Open African Innovation Research (Open AIR) dont elle est aussi la médiatrice pour le groupe des chercheurs chercheurs émergents.

La recherche d’Esther Ekong dresse un portrait des femmes entrepreneures du Nigeria dans les débats en cours sur le rôle de la propriété intellectuelle (PI) dans les pays en développement, en étudiant leurs expériences et leur niveau d’interactions avec le système de PI. Ses recherches portent en particulier sur l'impact des lois en matière de propriété intellectuelle sur les personnes vulnérables comme les femmes entrepreneures dans les pays en développement tel le Nigéria. Adoptant une méthodologie de recherche féministe, elle effectue une analyse intersectionnelle de l'impact des droits de propriété intellectuelle (DPI) sur les femmes entrepreneures au Nigéria en tant que femmes et, plus largement, en tant qu’entrepreneurs dans les pays en développement.

Le Fonds international de bourses d'études pour la paix, créé en 1949, est un programme qui offre des bourses à des femmes universitaires internationales sélectionnées qui poursuivent des études supérieures aux États-Unis et au Canada. Les membres de la PEO sont convaincus  que l'éducation est fondamentale pour la paix et la compréhension dans le monde.

Il convient de souligner qu'Esther Ekong sera très prochainement Boursière de la reine Elizabeth au sein du réseau Open AIR et a reçu un soutien financier important du réseau Open AIR.

Toutes nos félicitations à Esther Ekong !

Haut de page