Le professeur Geist discute du débat sur les redevances télévisuelles à l’émission The Agenda

Publié le vendredi 27 novembre 2009

Le professeur Michael Geist a contribué à l’émission The Agenda with Steve Paikin sur les ondes de TVO le 12 novembre 2009 pour discuter du débat entre les câblodistributeurs et les télévisions généralistes sur le paiement de redevances.

Les télévisions généralistes réclament que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) oblige les câblodistributeurs à leur payer une redevance pour les signaux qu’ils distribuent. Les compagnies de câblodistribution préviennent cependant le CRTC qu’une telle taxe serait simplement refilée aux consommateurs. Les télévisions généralistes affirment qu’elles sont menacées par les câblodistributeurs et elles croient qu’elles ont droit à une compensation pour le signal qu’elle fournisse gratuitement en ce moment. Le CRTC doit donc déterminer si les télévisions généralistes peuvent survivre sans recevoir de redevances pour leurs signaux.

« Que nous aboutissions à un système de redevances ou non, ce sont les consommateurs qui payeront la facture, a déclaré le professeur Geist. Je crois que la solution, c’est de laisser le consommateur décider, comme on le fait avec les canaux spécialisés. S’ils veulent les canaux locaux, ils les payeront. Il y aura une redevance et les diffuseurs obtiendront un revenu, mais s’ils ne veulent pas de ces chaînes locales, alors ils ne devraient pas devoir débourser quoi que ce soit. »

En plus du professeur Geist, Norm Bolen, président et PDG de l'Association canadienne de la production télévisuelle et du film, Ian Morrison, porte parole de FRIENDS of Canadian Broadcasting et Grant Robertson, journaliste du milieu médiatique pour le cahier Report on Business du Globe and Mail ont participé à la discussion.

Cliquez ici pour visionner le segment de l’émission intitulé “A Pox on Both Their Houses: Cable and TV”.

Haut de page