Jean-Noé Landry

Carte électronique

Jean-Noé Landry
Chercheur boursier de la Fondation du droit de l'Ontario sur les villes intelligentes (2018-2020)

Biographie

Jean-Noé Landry est chercheur-boursier de la Fondation du droit de l’Ontario  (Bourse de leadership communautaire en justice, 2018-2020) sur les villes intelligentes au Centre de recherche en droit, technologie et société de l'Université d'Ottawa.

 

Jean-Noé Landry est directeur général de NordOuvert, le principal organisme canadien à but non lucratif spécialisé dans données ouvertes. Cet organisme mène aussi des travaux de recherche sur les « villes intelligentes ouvertes », sujet qu’il s’emploie à faire connaître. Une ville intelligente ouverte est une ville où les résidents, la société civile, les universitaires et le secteur privé collaborent avec les fonctionnaires pour que les données et les technologies soient utilisées d’une manière éthique, responsable et transparente afin que la ville soit administrée comme une communauté juste, viable et vivable qui concilie le développement économique, le progrès social et la responsabilité à l’égard de l’environnement. Pendant la durée de sa bourse, Jean-Noé Landry résidera entre Montréal et Ottawa pour s’occuper de l’orientation stratégique, des principaux programmes et des partenariats de NordOuvert.

Jean-Noé Landry se penche sur les relations de pouvoir dans l’écosystème d’une ville intelligente, et plus particulièrement sur le rôle et l’influence des citoyens. Il examinera la façon dont les citoyens peuvent être « marchandisés », l’encadrement de leur participation politique et les changements positifs et négatifs qui se produisent après l’introduction de diverses technologies « intelligentes », urbaines et en réseau.

La bourse permet à Jean-Noé  Landry de mettre au point le Guide sur les villes intelligentes ouvertes v2.0, une série d’études de cas détaillées. Il y examinera les différentes dimensions de l’évolution des activités humaines dans les villes intelligentes. La bourse lui permettra aussi de donner un atelier sur les villes intelligentes et inclusives. Les étudiants en droit de l’université étudieront ces notions et auront l’occasion de participer à la recherche par le biais de conférences données par des invités et par des activités d’apprentissage par l’expérience.

Haut de page